Comment rédiger un mémoire de fin d’études étape par étape ?

Le mémoire de fin d’études, bien connu des étudiants, est rédigé à la fin de l’enseignement supérieur pour évaluer la capacité à réfléchir à la problématique soulevée par le sujet. Qu’il s’agisse d’un mémoire ou d’une thèse, ce travail sera la dernière étape de votre formation. Nous pouvons vous aider dans la rédaction d’un mémoire qui vous permettra de mener à bien vos études et d’obtenir votre diplôme.

Tout d’abord, utilisez notre plan étape par étape pour rédiger votre mémoire de fin d’études :

Étape 1 : Algorithme de sélection d’un sujet de recherche

Le sujet est souvent issu de quelque chose qui nous concerne et nous touche – non seulement dans les cours et les séminaires, mais aussi en dehors du milieu universitaire : il peut s’agir d’un élément personnel ou d’une question qui préoccupe les autres depuis plusieurs années. 

Utilisez un algorithme pour choisir le sujet du travail scientifique :

  1. Notez deux ou trois domaines qui vous intéressent vous-même.

Par exemple : les revues scientifiques, les jeux mobiles, la pédagogie dans l’enseignement supérieur…

  1. Pour chacun d’eux, sélectionnez cinq problèmes/possibilités d’amélioration/questions d’intérêt.

Par exemple (pour le domaine des revues scientifiques) : ‘’les éditeurs scientifiques ont peu d’argent’’ (problème) ; ‘’la plupart des articles ne sont pas cités’’ (problème) ; “quelles revues ne sont pas répertoriées au niveau international ?” (problème); ‘’il est possible de créer des applications mobiles pour les revues’’ (opportunité) ; ‘’combien de revues se trouvent à différents niveaux des bases de données scientométriques?’’ (question).

  1. Demandez à votre professeur/collègue/ami/notre service de les classer en fonction de leur pertinence/intérêt.
  2. Voyez si le problème a été étudié avant vous.

Vous allez sur votre moteur de recherche préféré et vous recherchez des articles similaires par mots-clés. S’il n’existe pas de tels travaux, ou s’ils sont peu nombreux ou périmés (publiés il y a plus de 5 ans), vous suivez l’algorithme, sinon, vous choisissez un autre sujet.

  1. Imaginez comment vous pourriez exposer votre sujet.

Par exemple (pour le problème “quelles revues ne sont pas répertoriées au niveau international ?”) : vous pourriez examiner la fréquence à laquelle les universitaires étrangers publient des articles dans nos revues, ou observer combien de revues françaises figurent parmi les meilleures revues du monde. On pourrait demander aux scientifiques étrangers si certains d’entre eux connaissent des revues scientifiques françaises.

  1. Formulez un sujet.

Par exemple : La place des revues scientifiques françaises dans le système scientifique mondial.

Étape 2 : Choisir un directeur de mémoire

En Master, une fois votre sujet choisi, vous avez pour mission de sélectionner un directeur de mémoire.

Observez le personnel enseignant du département — le cercle de vos superviseurs potentiels. Si aucun membre de la faculté n’est impliqué dans le sujet qui vous intéresse, vous pouvez choisir un superviseur qui travaille avec une méthodologie qui vous est familière.

L’intérêt et l’implication mutuels sont importants. Une personne qui n’effectue pas de recherches spécifiques sur votre sujet mais qui est disposée à vous aider et à assurer la liaison est souvent préférable à un expert reconnu dans votre domaine qui n’a pas l’énergie ou le temps de vous superviser.

Pour mieux connaître votre superviseur potentiel, vous pouvez rechercher les articles qu’il a publiés.

Étape 3 : Trouver la problématique parfaite pour votre sujet

 Afin de formuler la problématique d’un mémoire de fin d’études, une approche systématique est adoptée par le candidat.

Voici un algorithme spécifique pour construire des problèmes sur la méthode CQQCOQP :

Comment? Dresser la liste des thèmes et des sous-thèmes de votre sujet.

Quoi? Définir les domaines : économie, philosophie, marketing etc.

Qui? Déterminer le type de public ciblé par votre rédaction.

Combien? Définir les indicateurs quantitatifs et qualitatifs qui doivent être pris en compte lors de l’écriture.

Où? Localiser dans l’espace géographique.

Quand? Délimiter votre sujet dans le temps.

Pourquoi? Déterminer les causes pertinentes à évoquer.

Étape 4 : Construire un plan détaillé

Pour que le mémoire soit bien reçu, il faut consacrer du temps à la planification, c’est-à-dire à l’élaboration d’un ordre de recherche approprié. En vous y tenant, vous pourrez gérer efficacement votre temps et ne manquer aucune partie importante du texte.

Le plan du mémoire de recherche facilitera la collecte/analyse des sources documentaires nécessaires ainsi que la réalisation des expériences et permettra de gagner du temps dans la rédaction du document de recherche.

Le plan se compose de plusieurs parties principales : introduction, partie principale, conclusion, bibliographie détaillée, matériel visuel (selon le type et le sujet du travail).

Étape 5 : Rédiger et structurer votre mémoire

La couverture ou page de garde

  • Le nоm de votre établissement universitaire ;
  • La ville de vоtre université ;
  • Votre аnnée universitaire ;
  • Vоtre spécialité dans vоtre cursus académique ;
  • Le titre du trаvail de rеcherche ;
  • Vos nom et prénоm ;
  • Les nom et prénоm de votre directeur de mémoire ;
  • Les nоms et prénоms des membres du jury ;
  • Le nоm et le lоgо de l’entreprise pour laquelle vous avez réalisé cеttе étude (si alternance).

Les remerciements

Dans cette partie du mémoire, vous remerciez les personnes qui ont contribué à votre travail (par exemple, votre directeur de mémoire, vos professeurs).

Le sommaire

Le sommaire du mémoire de fin d’études comprend les éléments suivants : introduction, titres des parties de votre travail de recherche et titres des sous-parties, conclusion, liste des sources utilisées, titres des annexes et numéros de pages correspondants.

Le glossaire

Les principes suivants doivent être respectés lors de la compilation du glossaire : 

  • La liste ne doit pas inclure tous les termes, mais seulement ceux qui soulignent le caractère unique du travail, sa spécificité, l’essence de la recherche ;
  • Lorsque l’on déchiffre un terme, il est important de se référer à l’origine de la définition ;
  • Le glossaire doit inclure les concepts nouveaux pour l’étudiant et le vocabulaire technique souvent mentionnés ;
  • Le nombre de mots dans un glossaire peut être limité. La longueur optimale d’un glossaire est de 25 mots maximum ;
  • Toutes les expressions et tous les termes doivent être présentés dans un certain ordre : alphabétique, systématique (comme ils apparaissent dans le texte, etc.). 

L’introduction

Elle décrit l’objet et le sujet, en mettant l’accent sur la pertinence de ce dernier. Les méthodes de recherche utilisées par l’auteur sont nécessairement mentionnées.

Le corps du mémoire

Il présente un cadre théorique à partir duquel l’auteur mène des recherches et des expériences pratiques.

La conclusion

Elle résout ce problème en compilant un mini-sommaire de chaque pièce développée. Elle communique les résultats à la communauté.

Partnership Officer at Study Abroad Nations | See My Other Articles

Study Abroad Nations.We have written hundreds of guides that have helped millions of students across the globe. You can connect with us anytime through any of our social media platforms or via email.

Leave a Reply

Your email address will not be published.